La sélection 2018

Une bande dessinée créative et accessible

Pour composer la sélection du Prix de la BD embarquée, notre choix est guidé par la volonté de défendre une bande dessinée créative en proposant un panel de qualité, ouvert à tous les genres, styles graphiques et sujets, qui sort des sentiers battus tout en restant accessible.

Ce prix n’est pas un prix de la BD maritime, mais il correspond à l’identité portuaire de Brest. Il sera décerné lors des Rencontres Brestoises de la Bande Dessinée, les 22 et 23 septembre, aux Capucins, à Brest.

 

Saluons l’esprit aventureux des éditeurs des albums sélectionnés qui ont fait parvenir gracieusement des exemplaires à nos partenaires maritimes.

Découvrez les 6 livres embarqués en 2018

Mondo Reverso

Arnaud Le Gouëfflec / Dominique Bertail

« Mondo Reverso » est un western transgenre. Les hommes sont des femmes, les femmes sont des hommes. Dans l’Ouest sauvage, Cornelia, desperadette au cuir bien tanné, fait la rencontre d’un joli petit lot, Lindbergh, homme au foyer en cavale. Tous les deux poursuivis par leur passé, quelques psychopathes et un paquet d’Indiennes, ils se lancent dans une quête à travers les plaines de l’Arizona… et aux frontières du genre.

Cinq branches de coton noir

Steve Cuzor / Yves Sente

Quand Yves Sente rencontre Steve Cuzor, c’est la petite histoire et la grande Histoire qui se percutent dans un album aux allures d’épopée. Par l’ampleur de sa narration et la densité de son graphisme, ici sublimé par le noir et blanc du tirage de luxe, « Cinq branches de coton noir » est d’ores et déjà une oeuvre mémorable.

Sur le site de Dupuis

Commissaire Kouamé

Tome 1. Un si joli jardin

Marguerite Abouet / Donatien Mary

Abidjan. Un homme a été mystérieusement assassiné. Personne n’a rien vu… et l’enquête doit rester discrète sous peine de défrayer la chronique, car la victime n’est autre que Traoré Compliqué, le célèbre magistrat ! Le grand commissaire Marius Kouamé est mis sur l’affaire. Accompagné d’Arsène, son fidèle adjoint, il traque les suspects en tout genre, qui n’ont qu’à bien se tenir.

Sur le site de Galimard

Merdre

Jarry, le père d’Ubu

Rodolphe / Daniel Casenave

Figure des cercles littéraires, intime du Douanier Rousseau, ami d’Apollinaire et inventeur de la pataphysique, Alfred Jarry a créé un mythe littéraire unique, un montre omniprésent dont le nom est entré dans le langage courant. Sa vie fut à l’image de son œuvre : intense… et ubuesque !

Sur le site de Casterman

Mon traître

Pierre Alary. D’après le roman de Sorj Chalandon

Antoine, luthier parisien, se prend d’amour pour l’Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, il rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux. Tous font partie du mouvement républicain irlandais, et mènent des actions pour le compte de l’IRA . Un soir, il fait la connaissance du charismatique Tyrone Meehan,  responsable de l’IRA, vétéran de tous les combats  contre la puissance britannique. Antoine trouve en lui un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître…

Sur le site de Rue de Sèvres

L’Île aux remords

Didier Quella-Guyot / Sébastien Morice

Un fils revient au pays après 25 ans sans avoir donné la moindre nouvelle à ses parents qu’il a quittés brutalement pour entrer dans l’armée. « Viré » d’Indochine par le Vietminh, il a fini par s’installer près de « chez lui », sans pour autant renouer vraiment avec son père, veuf, qui vit encore dans ses collines des Cévennes. C’est à la faveur des terribles inondations de 1958 qu’ils vont se reparler, refaire l’histoire, leur histoire.

Sur le site de Grand Angle