K.O à Tel Aviv

Pouvoir d’achat, crise du logement, insécurité… des problèmes universels, tristement prosaïques, mais qui prennent une acuité particulière quand on habite Tel Aviv. Si on ajoute au tableau le mal-être d’un bientôt quadra en proie aux difficultés de la vie en couple et de la paternité, les ingrédients d’une soupe bien chargée en grimaces sont réunis.

© Steinkis

© Steinkis

© Steinkis

© Steinkis

C’est pourtant la matière qu’a choisie Asaf Hanuka pour nourrir son art. Évoquer la vie réelle sans être pesant, parler de soi sans ennuyer, tel est le défi qu’il a relevé début 2010 en se lançant dans un périlleux exercice de funambule schizophrène surplombant sa propre existence et ses angoisses. Faire d’une psychanalyse graphique son gagne-pain, il fallait oser.

© Steinkis

© Steinkis

En parcourant ce recueil de planches publiées dans une revue locale puis sur le blog de l’auteur (http://realistcomics.blogspot.fr/), on suit les aventures banales de cet anti-héros qui se rêve Superman, de ce forçat du strip affrontant les tyrannies qui font l’humaine condition: matérielle, temporelle, mémorielle, technologique.

© Steinkis

© Steinkis

Au fil des pages et du temps, la plume s’aiguise, le style s’affirme, et l’album, percutant, fait mouche en soulevant le protège-dents du lecteur.

Malo

(Les planches qui illustrent cette chronique sont tirées du blog de l’auteur; dans l’album publié aux éditions Steinkis, elles sont traduites en français par Fanny Soubiran)

Librairie DialoguesAcheter chez Librairie Dialogues