Charlotte Bona

Ses études de médecine ne destinaient pas Charlotte Bona à écrire des histoires. Lectrice insatiable de littérature de l’imaginaire depuis l’enfance, elle se contentait de plonger avec délice dans les univers des autres. Jusqu’à cette fameuse année 2012 où elle choisit de prendre la plume : puisque la fin du monde ne s’était pas produite, autant la décrire à sa manière. L’histoire d’Havensele était née : une trilogie, mêlant thriller et anticipation, parue chez Royzz éditions, entre 2018 et 2020. Elle a également remporté le prix d’écriture de nouvelles des Imaginales 2018 pour « tu honoreras tes parents » et le second accessit du prix Alain Le Bussy 2021 pour « sous le soleil ». Ces autres nouvelles sont publiées chez AOC, Etherval et Gandahar. Et si elle devait se définir, elle vous raconterait qu’elle est profondément éprise des grands espaces naturels et que ses écrits reflètent ses préoccupations concernant des thématiques aussi variées que l’écologie, l’humanisme et le libre arbitre.